K-Fête de la Gare

Lundi > vendredi - 11:00 > 15:00

En extérieur

ET SI ON BUVAIT UN CAFE ENSEMBLE ?

Les équipes de la Maison de la création et de la Chôm'hier ASBL sont heureuses de vous faire part de la naissance de La K-Fête de la gare, restaurant d'économie sociale qui va animer le nouveau site Gare de la Maison de la création à Laeken... en terrasse pour commencer ;-).


Rendez-vous dès le mercredi 26 mai, de 11:00 à 15:00, pour déguster poke bowls, baos pulled pork, cheese cakes,... ou simplement venir siroter un jus pomme-mangue bio. L'équipe de la Chôm'hier, épaulée par David Lacour, chef expérimenté, et M. Bah, second de cuisine, vous réservera le meilleur accueil.


Vous pourrez également rencontrer Amélie et Marie, qui préparent la programmation de ce beau lieu (ouverture à l'automne), et les associations actuellement hébergées à la gare : les écoles de devoirs L'Amorce et GES Laeken, Picol asbl et Laeken découverte.

! EN EXTERIEUR UNIQUEMENT !

La K-Fête de la gare sera ouverte tous les jours de semaine, de 11:00 à 15:00.
L'adresse : 2 rue du champ de l'église, 1020 Bruxelles

//

LA CHôM'HIER
La Chôm'hier lutte contre l'exclusion sociale, professionnelle et culturelle des personnes et des groupes défavorisés et des primo-arrivants. Son public est très hétérogène et a fortement évolué dans le temps.

De groupes constitués de Belges et d'immigrés de la deuxième génération, il a évolué vers des groupes où les primo-arrivants sont désormais majoritaires.

Arrivés dans notre pays comme candidats réfugiés ou par voie de regroupement familial, les stagiaires sont principalement originaires d'Afrique centrale et d'Afrique de l'Ouest. 
Ces personnes ont des difficultés spécifiques : problèmes administratifs et sociaux, difficultés d'adaptation culturelle. Ces circonstances spécifiques les amènent à suivre un parcours qui va bien au-delà de la simple remise à niveau des connaissances scolaires.

La Chôm'hier veille par exemple à faire connaître aux stagiaires les structures aptes à les aider, à résoudre leurs difficultés et à s'adapter à la vie en Belgique (visite de plannings familiaux, de bibliothèques). De nombreux ateliers théâtre ont été menés avec la Maison de la création, donnant lieu à de mémorables représentations, dans le cadre du projet de Cohésion sociale "EOLE" (Expression Oralité Langage Écriture), et nous poursuivons le partenariat dans le cadre du cinéma Clap.

//

LA CHÔM'HIER ET LA MAISON DE LA CREATION C'EST AUSSI ...

Des ateliers de théâtre proposés aux stagiaires de la Chom'hier et animés par Pascale Binnert.

"Ce qui est merveilleux, au théâtre, c'est qu'on peut y avoir, même pour seulement dix secondes, le goût d'un monde meilleur. On peut voir que malgré les conflits qui dominent le monde dans lequel nous vivons, des gens qui, dans la vie, pourraient bien s'entretuer, travaillent ensemble.

Le projet que je mène avec l'asbl Chom'hier est né il y a une dizaine d'années.
L'atelier théâtre s'inscrit dans le processus de formation des stagiaires. Ce sont toutes les classes qui bénéficient de cette approche artistique de l'expression orale. Chaque semaine, ils sont ainsi presque cinquante à habiter la scène de la Maison de la création.
Les objectifs sont multiples : acquérir un maximum d'aisances en français, développer la confiance en soi, oser prendre la parole, découvrir une pratique artistique, se questionner sur sa vision du monde, construire un projet théâtral commun.
L'espace de jeu est un lieu privilégié, hors de la sphère sociale et familiale, qui ouvre d'autres regards sur soi et sur le monde, d'autres chemins vers les autres.
Le travail au cours de l'année se concentre autour d'un projet final : une fiction qui permet de quitter le réel pour l'imaginaire. Il faut inventer, réfléchir, chercher, créer, ensemble.
Chaque "actrice" et "acteur" a son imaginaire, sa pensée, son histoire, son parcours, son corps, dont il se nourrit pour faire partie de l'histoire, pour être dans le collectif.
Trouver ce qui nous lie et non ce qui nous différencie est pour moi essentiel.”

Pascale Binnert