Zouglou

Cie Hippolyte Bohouo / ASBL Bog'Arts

Jeudi 29 avril - 19:00

Dans le cadre du festival En/Corps!

En baoulé, langue parlée au centre de la Côte d'Ivoire, « zouglou » signifie « saleté, pourriture, tas d'ordure », à l'image de la promiscuité et de la misère dans lesquelles vivent les étudiants ivoiriens dans les campus vers la fin des années 80.

Le zouglou est un rythme et une danse nés en Côte d'Ivoire dans les années 90 pour servir de relais artistique dans la lutte que menait la jeunesse à cette époque. Le sens est clair: un désir profond de liberté, et de bien-être recherchés par la jeunesse.

Zouglou est une pièce qui questionne la nécessité et la légitimité de la révolte. C'est une invitation à continuer la lutte pour une justice sociale, une invitation pour chacun à assumer sa propre révolte. Cette pièce se nourrit de l'histoire et de la gestuelle du zouglou, mais aussi de l'histoire de différentes révolutions dans le monde.

Le zouglou ne se danse pas, il se libère.

Zouglou vient questionner le chaos du déséquilibre sociétal réel contre lequel le citoyen mène une lutte acharnée depuis toujours.


----

En cette période de mesures sanitaires et autoritaires, ce combat mené par les artistes sur scène fait écho à notre nécessité de résister face à tout ce qui nous oppresse.

Même si le combat peut paraitre perdu d'avance, ce spectacle insuffle une dose d'espoir et de positivité salutaire.

Luter pour mener à bien ses rêves, pour réaliser ses ambitions. Luter pour un monde meilleur.
Utopie ? Nécessité !

---

Solo chorégraphique mêlant corps, voix et musique
Durée : 50 minutes à 1 heure

Conception, chorégraphie et interprétation : Hippolyte Bohouo

Chant et interprétation : Ange Deroux

Assistante à la chorégraphie : Alessia Wyss

Collaboration à la dramaturgie : Fanny Brouyaux

Regards extérieurs : Serge Aimé Coulibaly

Création lumière : Damien Tinck et Jody de Neef

Régie Lumière : Damien Tinck

Création sonore et musicale : Mick Lemaire, Manou Gallo


© Ridha Ben Hmouda