Fragments

Vendredi 25 octobre - 20:00

Dès 12 ans I GRATUIT

Texte et mise en scène Marie Steen - Compagnie Thetral
Regards et engagements d'indignées de la grande guerre et d'aujourd'hui

Dans cette adaptation créée pour la Maison de la création, un hommage est rendu aux
femmes souvent méconnues de la Grande Guerre et d'aujourd'hui, lucioles qui éclairent le monde au moment des conflits. Porteuses de valeurs universelles, entre force et faiblesse, elles militent pour la naissance d'une humanité libérée de la fatalité des massacres.

Elles se nomment : Marie De Croÿ, Louise et Germaine de Bettignies, Edith Cavell, Flora Sandes, pour celles de la Grande Guerre, en France, Angleterre ou Serbie, d'autres, anonymes, sont rescapées du génocide arménien, de la famine du Mont-Liban et de l'exode belge, d'autres encore luttent de nos jours avec la même ferveur pour les droits humains en Syrie, en Turquie, dans la vraie vie ou l'imaginaire de l'autrice.

Ce que nos arrière-grands-mères et nos soeurs d'aujourd'hui, si peu connues, si peu célébrées, nous offre, est précieux : une énergie, un message : s'indigner, s'engager pacifiquement, résister, donnent du sens à l'existence et ouvrent des perspectives d'avenir. Dans leurs gestes, actes et pensées, s'il s'agit de réagir en urgence pour tenter de sauver, il s'agit aussi d'imaginer et construire pour les générations à venir, une société fraternelle.

Par des sauts dans le temps et retours, d'une époque à une autre, petits bouts de vie, moments d'émotions, de doute, de joie, qui rappelleront, ... que l'on doit aux anciens, aux anciennes, notre liberté, que tout est conséquence, qu'il y aura « un après » ici et ailleurs, que nous avons tous une part de responsabilité dans la construction de la société, que nous sommes maillons d'une chaîne en mouvement, que l'engagement est un devoir, que les femmes ont leur part.

Evoquer le passé, les luttes pour la liberté, permet de questionner notre époque ; quelles sont nos valeurs fondamentales, qu'est-ce qui nous lie ?

Le constat qu'il faille toujours se dresser contre l'injustice au 21 ème siècle est sinistre, décevant, il nous fragilise. Sans doute la vigilance en les droits humains est-elle perpétuellement nécessaire. Le courage de certains et certaines, d'hier, d'aujourd'hui, peut nous ouvrir un chemin de lumière.

Témoignages de spectateurs

“Je prends ce matin un temps pour vous dire l'émotion ressentie par cette pièce. J'ai été en apnée pendant 2 heures... Un texte vibrant et touchant, porté par 4 formidables comédien- diennes habité.es . Une mise en scène aux décors simples mais déconcertants : chaises, tables et autres objets descendant du ciel.! 3 panneaux sur lesquels se projettent la vie, la mort, la présence ou l'absence. Je n'oublie pas un 5ème comédien : la lumière. J'ai pleuré parfois. J'ai été touchée par la danse. Vous pouvez être fièr.e.s et heureu.(x)ses, vous avez accompli votre mission : raviver notre mémoire, réveiller nos consciences. Merci.” Martine Brassac de Savignies.

“Merci encore pour ce moment de grâce et d'émotion. Cette proposition m'a beaucoup touché. Vous avez su éviter les facilités, c'est notre conscience que convoque ce spectacle. Les corps racontent ce que le texte par pudeur ne dit pas, c'est vraiment du très beau travail. Félicitation aux comédiennes et comédien, à toute l'équipe ! J'aurais aimé échanger davantage avec vous, mais je dois retourner sur Toulouse, ce sera pour une prochaine fois.” Emile Fuentes, Toulouse

“Un grand Bravo pour "Fragments ". Je suis venue mercredi. L'attention silencieuse de tous les lycéens présents dans la salle m'a beaucoup touchée”, Pascale comédienne Paris

Avec : Marthe Drouin, Coline Billen, Marie Steen, Emile Fuentes
Photos : Pascal Gély
Montages vidéos : Guillaume Junot
Musiques : Anne Germanique
Création lumière et régie : Sylvie Van Molle et Sylvain Formatché
Texte, Mise en lecture et en jeu : Marie Steen en partenariat avec la Compagnie Transe-en-Danse

Avec le soutien de l'Echevinat de la Solidarité Internationale de la Ville de Bruxelles.


Avec les soutiens de la DRAC/ Ministère de la culture Hauts-de-France. du Conseil Départemental de l'Oise, du Conseil Régional Hauts-de-France, du Théâtre du Beauvaisis, scène nationale de l'Oise, de la Cie du Berger d'Amiens, de la ville de Breteuil Centre Jules Verne, de la municipalité de Puiseux en Bray