ATELIERS INOUÏ

Dimanche 2 octobre, mercredi 4 octobre & dimanche 9 octobre 2022

Tout public, gratuit

Dans le cadre du festival INOUÏ

Dans le cadre du Festival Inouï, nous vous proposons une série d'ateliers pour vous essayer à la danse, au théâtre ou encore à la musique, en groupe mixte - personnes porteuses et non porteuses de handicaps.

Mettre en évidence nos ressemblances et côtoyer la différence par le biais d'ateliers artistiques.

---
15 personnes maximum par atelier - tout public - réservations obligatoires
Inscriptions : accueilnoh@maisondelacreation.org / 02 270 20 68

---

> Atelier de MUSIQUE en mixité - apprentissage des caxixis - Mercredi 05/10 - 14:30 > 16:00
Avec Osvaldo et Patricia Hernandez

> Ateliers de DANSE inclusive
Dimanche 02/10 - 10:00 > 13:00
Mercredi 05/10 - 16:00 > 17:30

Dimanche 09/10 - 10:00 > 13:00
Avec Isis Vansteersthem de l'asbl Feeling Dance / Tago asbl

---

ATELIER DANSE
Isis Vansteersthem - Feeling Dance / Tago asbl
Isis a commencé la danse dès son enfance et y a trouvé les moyens de s'exprimer et de communiquer autrement au travers de ce langage universel, capable de révèler les sensations et les sensibilités de chacun. Très sensible à l'expression de soi et à la relation à l'autre, elle s'est formée à plusieurs styles de danse. Si elle a beaucoup pratiqué les danses urbaines et le freestyle, comme approche au rythme, à l'improvisation et au contact, elle a adapté son art pour offrir à tous la possibilité de découvrir et redécouvrir son corps et le plaisir de bouger autrement. Isis est également éducatrice spécialisé en activités socio-sportives et art-thérapeute, elle a créé l'asbl Feeling Dance qui a pour but d'offrir à toute personne en situation de handicap ou non la possibilité de découvrir le corps en mouvement, dans un principe d'inclusion.

---

ATELIER MUSIQUE - apprentissage des caxixis
Osvaldo et Patricia Hernandez

Osvaldo Hernandez Napoles est né à Ixmiquilpan dans l'état d'Hidalgo au Mexique.
Dès l'âge de 19 ans, Osvaldo entame des voyages à travers l'Amérique latine, en commençant par son pays natal le Mexique, à la recherche d'instruments traditionnels qu'il ne tardera pas à maîtriser.
Sa collection reflète l'histoire bouleversante du continent. Les instruments autochtones précolombiens côtoient ceux, des Africains déportés et des différentes générations de colons européens.
Installé depuis plus de vingt ans en Belgique, Osvaldo a parcouru le monde, en mettant toute son expérience au service d'innombrables projets musicaux.

Patricia s'est consacrée pendant de nombreuses années à la danse classique et contemporaine en étudiant notamment Nicole Hanot, Emilio Altès et à l'école Mudra à
Bruxelles où elle découvrira, entre autres, la richesse des rythmes africains.
Quelques années plus tard, elle fera la rencontre du danseur sénégalais Ken N'Diaye avec lequel elle étudiera les danses d'Afrique de l'Ouest.
Insatiable, elle partira à la découverte de nouvelles cultures et effectuera un voyage en
Argentine et au Canada pour étudier le Malambo, cette danse des Gauchos qui s'exécute en frappant des pieds et en maniant les boleadoras, la redoutable arme de chasse.
En parallèle Patricia se consacrera à la recherche, à l'étude et la pratique de multiples instruments de percussion afro-latino-américains et chants d'Amérique latine.


Les caxixis
Instrument idiophone d'origine afro-brésilien, le caxixi est constitué d'un petit panier avec un fond de calebasse et rempli de graines. Ils se jouent par pairs, un dans chaque main en produisant un son doux du côté du panier et un son plus net et plus fort du côté de la calebasse. Originellement, au Brésil le caxixi de petite taille était utilisé aux côtés du berimbau. Plus tard, les musiciens brésiliens « Airto Moreira et Nana Vasconcelos », l'intégreront comme instrument de percussions à part entière.