HILLS OF BELGIUM / USA

Mardi 19 décembre - 18:00

Tout public, gratuit

Dans le cadre du Muzikkafé

Réservation conseillée (mais pas obligatoire) : accueil@maisondelacreation.org ou 02 424 16 00

Le MuziKKafé, c'est une série de concerts de musiques du monde à l'heure de l'apéritif. Chaque mois, on voyage vers une nouvelle région du monde et on découvre toute la richesse de sa culture et de sa musique !
Hills Of Belgium est un duo violon/banjo qui revisite les chansons et mélodies aux sources de la musique américaine.

Les musiciens sont fiers de vous présenter les pépites qu'ils ont chinées au fil de leurs rencontres et de leurs recherches dans les innombrables ‘source recordings' vieux de plus d'un siècle ou dans les enregistrements de musiciens et musiciennes actuels.
Le répertoire ainsi constitué forme ce qu'ils appellent "Mountain music from the flat country" : de la musique des montagnes issue du plat pays, qui fait le lien entre tradition et modernité, entre la Belgique dont ils sont originaires et les Appalaches aux Etats-Unis, d'où provient la musique qu'ils transmettent.
Sur scène, les musiciens jouent avec un seul micro, comme un retour à l'acoustique pur pour se rapprocher encore de l'esprit de ces musiques.
Yihaa ! Embarquez pour les Appalaches !

Musiciens :
Jérémie Fraboni : banjo, chant lead
Lorcan Fahy : violon, chant.

---

EXPOSITIONS

LA DEUXIÈME VIE DES INSTRUMENTS DE MUSIQUE / MUSIC FUND

Après trois mois d'exposition, nous fêtons le finissage de ‘La Deuxième vie des instruments de musique' ! Pour cette occasion, un petit verre offert et la possibilité de déambuler dans les couloirs à l'heure festive de l'apéritif. Cette exposition vous permettra de découvrir, sous la forme d'un voyage musical à travers les pays et les continents, comment les instruments de musique usagés et cassés peuvent trouver une deuxième vie et aider leurs nouveaux propriétaires.

DOUBLURE & MATERIAL FOLD / YVONNE DE GRAZIA

Ce travail visuel, qui mêle l'art du textile et la fast-web research, oscille entre un passé collectif et une mémoire individuelle. Par l'utilisation d'images aléatoires provenant, entre autres, du web, les registres historiquement chargés, en basse résolution et de mauvaise qualité, s'opposent à la longue métamorphose d'un passé collectif... Ce processus met l'accent sur l'artisanat féminin typique : subalterne, répétitif - et comme une sorte de protestation silencieuse.